Soucieux du détail, Cristiano Ronaldo n’épargne pas sa statue de cire


Cristiano et sa statue de cire
Cristiano et sa statue de cire

Le perfectionnisme de Cristiano Ronaldo est connu de tous! Seulement, l’attaquant du Real Madrid pousse des fois le bouchon trop loin. Tombant dans l’excès, le footballeur est même allé jusqu’à envoyer son coiffeur personnel pour peaufiner sa statue de cire!

On a du mal à y croire, cette histoire sort de l’ordinaire mais il faut s’attendre à tout avec Cristiano Ronaldo. Qui ne sait pas que Cristiano Ronaldo est soucieux de son apparence?! Personne! En ce sens, cette nouvelle ne devrait pas nous choquer mais c’est tout de même un peu trop! la star du Real Madrid n’hésite pas à envoyer son coiffeur personnel pour s’occuper de l’état des cheveux de statue de cire. Ce n’est pas une fois ou deux seulement, le footballeur l’envoie chaque mois pour actualiser la coupe. Si Cristiano change de coupe, son sosie de cire doit le faire aussi! Heureusement que son coiffeur est là!

Dans une interview à la radio espagnole Cadena Ser, le directeur de la communication du musée de cire de Madrid, le Grévin local, explique que Cristiano Ronaldo envoie son coiffeur personnel une fois par mois refaire une fraîcheur à son double. Il précise «Comme nous, il veut que sa coiffure soit impeccable. Ce n’est pas une perruque. Ce sont des cheveux naturels, pas les siens non, ils viennent d’Inde, le premier pays exportateur de cheveux au monde. Donc ils ne poussent plus, mais on les réajuste pour les avoir comme ceux de Cristiano». Ça en fait du travail! Heureusement que les statues de Zidane et d’Iniesta ne requièrent pas autant de soins!

Cristiano Ronaldo envoie son coiffeur personnel pour peaufiner sa statue de cire
Cristiano Ronaldo envoie son coiffeur personnel pour peaufiner sa statue de cire
Previous Football Allemand: les accusations de dopage font l'effet d'une bombe
Next L'équipe de France "ne fait pas partie des priorités" de Joakim Noah

No Comment

Leave a reply

Your email address will not be published.