Euro 2016 : la preuve du véritable âge de Renato Sanchez


Renato Sanchez s’est fait remarqué durant cet Euro que ce soit par son talent ou encore la polémique sur son âge. Transféré du Benfica au Bayern Munich pour 35 M€, Renato Sanchez s’est révélé comme la star montante du Portugal durant son parcours en France 2016. Son pays a pu compter sur lui, surtout quand Ronaldo s’est éclipsé à un certain moment.

Mais, il y a quelques jours, Guy Roux assurait que le milieu de terrain n’avait pas vraiment 18 ans mais plutôt “23 ou 24 ans”. Une déclaration qui n’a pas été au gout du joueur qui avait décidé de porter plainte contre l’ancien entraîneur de l’AJ Auxerres selon Diario de Noticias.

Le médias portugais a tenu à publier un document en guise de preuve du véritable âge de Renato Sanchez. Il s’agit du certificat de naissance du joueur qui montre bel et bien qu’il est né en 1997.Il y est marqué qu’il est venu au monde dans l’hôpital de Amadora-Sintra au nord-ouest de Lisbonne le 18 août 1997. Il a donc bien 18 ans et il est bel et bien le plus jeune joueur à participer à une demi-finale de Coupe d’Europe.

Pour apporter quelques précisions, une source de l’hôpital cité a déclaré que le document “a été délivré afin de certifier la naissance du fils de Maria Auxiliadora (la mère du joueur). Ce type de document est délivré à toutes les mères qui ont accouché à l’hôpital Amadora-Sintra.”

certificat_naissance

Après avoir déclaré dans un premier temps : “Il dit qu’il a 18 ans mais je crois qu’on doit regarder d’un peu plus près son passé. Sa naissance a été déclarée plusieurs années après, et sa date de naissance officielle n’est donc pas correcte. Je peux vous assurer qu’il a 23 ou 24 ans”, Guy Roux n’a pas changé d’avis malgré la publication du document, il maintient ses propos : ” Ce que j’ai dit, c’est qu’il a été déclaré quelques années plus tard, à 5 ans, a persisté Guy Roux dans les colonnes de L’Yonne Républicaine. Je pense qu’il y a une erreur et qu’il aurait 22 ou 23 ans, l’âge de Pogba. Moi, je n’y pense plus. Je pourrai en parler avec les journalistes portugais dimanche, lors de la finale, au Stade de France.”

sanches

Previous Euro 2016 : les Russes n'en veulent plus de leur équipe nationale
Next Euro 2016 : la presse portugaise joue la carte de la provocation !

No Comment

Leave a reply

Your email address will not be published.